DONNER SA VIE POUR SES AMIS

WP_20150823_18_09_48_ProIl n’y a pour personne de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Voilà ce que Jésus-Christ disait à ses disciples, ses amis proches, peu avant son arrestation et sa crucifixion, les invitant à s’aimer les uns les autres. Dans sa lettre aux chrétiens de Rome, au chapitre 5, l’apôtre Paul se fait l’écho de cette déclaration : Car lorsque nous étions sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.  A peine mourrait-on pour un juste ; quelqu’un peut-être aurait le courage de mourir pour un homme qui est bon.  Mais en ceci, Dieu prouve son amour envers nous : lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.  A bien plus forte raison, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.  Voilà exactement ce que célèbrent les chrétiens à Pâques : le don de la vie d’un juste pour des injustes, le sacrifice d’un innocent pour que son sang versé devienne leur vie, leur réconciliation avec Dieu.  Ai-je besoin de vous dire combien ce don, ce sacrifice rédempteur pour tous ceux qui se mettent à son bénéfice, diffère du soi-disant sacrifice de ceux qui se font exploser dans les lieux publics afin de semer la terreur et emporter avec eux dans la mort le plus grand nombre de victimes? La religion de l’amour de Dieu en Jésus-Christ n’a aucun point commun avec celle de la terreur et du chaos que nous voyons quotidiennement à l’œuvre chez ces adeptes d’une religion sans Christ et sans le don de sa vie sur la Croix.  Pas plus qu’elle n’a quoi que ce soit en commun avec la religion tout aussi impie des états qui se croient puissants, militairement ou économiquement, et donc habilités à aller faire la pluie et le beau temps chez les autres en les déstabilisant, en créant des révolutions de toutes les couleurs afin de faire progresser leur agenda hégémoniste sur l’échiquier mondial.  A ses disciples en mal de supériorité les uns sur les autres, Jésus disait aussi, peu avant d’offrir sa vie pour eux sur la Croix (Luc 22 :25-27) : Les rois des nations les dominent et ceux qui ont autorité sur elles se font appeler bienfaiteurs.  Il n’en est pas de même pour vous.  Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus jeune, et celui qui gouverne comme celui qui sert. Car qui est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui sert ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert. Puisse son exemple et ses paroles guider tous ceux qui, quelle que soit la tâche ou la charge qui leur est confiée, se sont mis au bénéfice du don rédempteur de sa personne divine et humaine qui fait de lui le seul véritable Médiateur entre Dieu et les hommes. C’est à ce titre aussi qu’il est leur Sauveur pour l’éternité.

Eric Kayayan
MON DERNIER ARTICLE
LE DÉCALOGUE 2
LE DÉCALOGUE 1
QUE TON RÈGNE VIENNE
BATIR UN MONDE NOUVEAU
SAUVÉS PAR GRÂCE
Transhumanisme 1
LA CRISE IDENTITAIRE
AVEC OU SANS CHUTE?
LA FORCE DU MENSONGE
PRÉVENIR POUR SAUVER
TENDRE L’AUTRE JOUE
CRISE DE LA MORALITÉ
JÉSUS ET L’HISTOIRE
QUE TON REGNE VIENNE
ISRAEL ET LES NATIONS
DESTIN OU PROVIDENCE
UN MONDE EN DÉRIVE
AVEC OU SANS CHUTE?
L’HOMME NOUVEAU
JUGER OU NE PAS JUGER?
PRÊCHER L’ÉVANGILE
LE RETOUR DU CHRIST
LA FORCE DU MENSONGE
QUI FAUT-IL BLAMER?
LA FOI DE L’ATHÉE
Précédent
Suivant
  • Foi & Vie Réformées QUI SOMMES-NOUS
    Foi et Vie Réformées est une association Loi 1901, dont l’objet est le suivant: la promotion et la diffusion, en priorité en France et dans le monde francophone, de la foi...
    lire la suite
  • SUIVRE FOI & VIE RÉFORMÉES
    Recevoir par e-mail les dernières publications de Foi et Vie Réformées :

Nous utilisons des cookies sur notre site

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'installation des cookies destinées à la diffusion de podcasts, vidéos et autres messages pertinents au regard de vos centres d'intérêts.