POSER LA BONNE QUESTION: QU’EST-CE QUE L’HOMME? OU BIEN QUI EST L’HOMME?

L’homme, c’est quoi au juste?  Un composé physico-chimique de substances ajoutées les unes aux autres? Le fruit d’un long processus de changements génétiques hasardeux sans but ni sens (ce que la science génétique contredit totalement d’ailleurs)?  Qui est celui ou celle d’entre nous qui peut envisager son humanité comme cela, même si on le lui rabâche à longueur de journée?  Et par quel tour de passe-passe attribuer une dignité ou même des droits à un composé physico-chimique, aussi complexe soit-il?  Ne plaisantons pas.  L’homme est bien plus que la matière qui le compose.  Son esprit, en fait son être tout entier reflète quelque chose de supérieur à la poussière d’atomes et de molécules dont il est constitué.  C’est ce que la Genèse, au début de la Bible, révèle, par ces paroles si simples et si fondamentales: Dieu créa l’homme à son image: il le créa à l’image de Dieu.  Homme et femme il les créa.  Donc, porteur de l’image divine, d’une ressemblance avec Dieu par analogie.  L’homme n’est pas un « que », objet morcelable à volonté selon ses fantasmes d’auto-reconstruction, grâce aux techniques qu’il développe à seule fin d’actualiser le mythe séculaire de Protée.   Il est un « qui », doué d’une personnalité, à l’image du Dieu personnel qui l’a créé et qui seul lui attribue sa raison d’être, son mandat sur terre.  Vivre ce mandat en accord avec le Créateur et Législateur de la vie, voilà la seule liberté qui vaille la peine de poursuivre.

Avez-vous noté que le tout premier trait de cette analogie, de cette image divine dont il est le porteur,  c’est la sexualité qui s’exprime dans la différenciation entre homme et femme?  Et oui, il y a à la fois unité et pluralité, différence et complémentarité dans cette image divine qu’est l’espèce humaine.  Certes, ce trait n’est pas unique à l’espèce humaine, il est partagé par les espèces animales. Mais il est significatif de constater que la Genèse souligne ce trait en rapport avec l’homme et la femme et leur ressemblance avec Dieu.  Comme s’ils étaient appelés à vivre cette image divine qu’ils portent en eux dans la conscience très nette de leur unité et complémentarité mutuelles. C’est ce couple-là que bénit le Créateur au commencement, pas un autre: le couple Adam et Ève, et non une quelconque paire Adam et Yves…  Cette bénédiction se manifeste par le don de la fécondité, et l’appel à croître et multiplier,  propre à l’unité et la complémentarité du couple homme-femme.

Le genre humain est donc l’image de Dieu sur terre, son représentant, chargé à la fois de développer la Création, de la faire fructifier tout en la gardant et la conservant – comme le chapitre deux de la Genèse le dit expressément : L’Éternel Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et le garder.  Développement et conservation du jardin ne sont pas contradictoires, ils vont de pair dans la Création parfaite de Dieu. Mais si l’homme est l’image de Dieu, il ne lui est pas permis d’adorer Dieu sous forme humaine ou sous forme d’une quelconque créature.  Aucune idolâtrie donc.  La seule religion qui n’aliène pas consiste à rendre gloire à Dieu en vivant dans une communion avec le Créateur. Cette relation de communion consiste à exercer le mandat confié à l’homme par ce dernier : cultiver et garder le jardin de la Création; développer sans détruire et protéger sans laisser à l’abandon. Voilà donc où réside l’identité de l’homme, sa véritable vocation.

Où en sommes-nous aujourd’hui dans l’exercice de ce mandat, de cette vocation?  Le constat  que l’on peut faire est bien sombre: les qualités et les dons mis en l’homme ont tellement été obscurcis et détournés de leur but initial qu’on dirait que l’homme s’acharne plutôt à détruire et à asservir la Création qu’à la cultiver et à la garder, comme l’indiquait le mandat reçu.  Certes, l’homme fait preuve de beaucoup d’ingéniosité, et même de génie, ce qui prouve que les dons mis en lui n’ont pas été abolis, loin de là; mais au vu des résultats de son action on voit bien qu’il y a quelque chose de radicalement dysfonctionnel dans son être et sa manière d’être et d’agir.

Une humanité renouvelée réconciliée avec Dieu et avec elle-même, est-elle possible?   Oui, elle l’est, à condition de passer par Jésus-Christ, le premier-né d’entre les morts, le modèle parfait d’une humanité restaurée parce que provenant du sein même de Dieu. Celui que la Bible appelle le nouvel Adam est d’ailleurs plus qu’un simple modèle: il est celui en lequel tout homme et toute  femme doit nécessairement être greffé par la foi afin de vivre de sa vie éternelle. La foi en Jésus-Christ épurée de toute scorie transforme intérieurement tout homme et toute femme  qui la reçoit. Elle renouvelle la vision de notre identité et ancre en nous le sens de notre vocation initiale d’êtres humains créés à l’image de Dieu. Elle purifie le regard que nous portons sur le monde.  En tout premier lieu cette foi nous fait reconnaître que le monde demeure la propriété du Créateur et que nous n’en sommes que les intendants.  Notre responsabilité devant lui est donc engagée, et ne s’accomplit que dans la réponse positive au mandat qu’Il nous a confié.

 

Eric Kayayan
MON DERNIER ARTICLE
QUE TON RÈGNE VIENNE
BATIR UN MONDE NOUVEAU
SAUVÉS PAR GRÂCE
Transhumanisme 1
LA CRISE IDENTITAIRE
AVEC OU SANS CHUTE?
LA FORCE DU MENSONGE
PRÉVENIR POUR SAUVER
TENDRE L’AUTRE JOUE
CRISE DE LA MORALITÉ
JÉSUS ET L’HISTOIRE
QUE TON REGNE VIENNE
ISRAEL ET LES NATIONS
DESTIN OU PROVIDENCE
UN MONDE EN DÉRIVE
AVEC OU SANS CHUTE?
L’HOMME NOUVEAU
JUGER OU NE PAS JUGER?
PRÊCHER L’ÉVANGILE
LE RETOUR DU CHRIST
LA FORCE DU MENSONGE
QUI FAUT-IL BLAMER?
LA FOI DE L’ATHÉE
Précédent
Suivant
  • Foi & Vie Réformées QUI SOMMES-NOUS
    Foi et Vie Réformées est une association Loi 1901, dont l’objet est le suivant: la promotion et la diffusion, en priorité en France et dans le monde francophone, de la foi...
    lire la suite
  • SUIVRE FOI & VIE RÉFORMÉES
    Recevoir par e-mail les dernières publications de Foi et Vie Réformées :

Nous utilisons des cookies sur notre site

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'installation des cookies destinées à la diffusion de podcasts, vidéos et autres messages pertinents au regard de vos centres d'intérêts.