LA PERFECTION N’EST PAS DE CE MONDE

La perfection n’est pas de ce monde.  C’est du moins ce que dit la sagesse populaire, souvent pour excuser les erreurs des uns et des autres.  Est-ce simplement par réalisme de bon aloi, ou bien pour se dédouaner facilement de toutes nos fautes ou tous nos ratages?  A ses auditeurs, Jésus disait un jour, après les avoir enseignés sur la justice de Dieu et de son Royaume (Mat. 5:48): Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait.  Il ne faisait que reprendre une injonction que Dieu avait adressée à son peuple par la bouche de Moïse bien des siècles auparavant (Lév.19:2): Vous serez saints, car je suis saint, moi, l’Éternel votre Dieu.

Vous me direz : Jésus, qui connaissait bien le cœur des hommes, était-il bien réaliste de demander cette perfection de la part d’hommes pécheurs?  Qui, en effet, peut atteindre cet idéal sur terre?  Ceux qui s’y sont essayés n’ont-ils pas tous échoué, malgré leurs efforts les plus intenses, admirés par d’autres ? La Bible n’enseigne nulle part que la perfection peut être atteinte dans ce monde de péché, mais elle insiste en même temps sur la perfection et la sainteté que Dieu exige de ses créatures à tout moment.  Alors, n’y a-t-il pas là un dilemme insurmontable, une impossibilité qui voue chacun de nous sans exception non seulement à un échec assuré, mais à la condamnation divine, et cela sans aucun recours?

La réponse extraordinaire que la Bible apporte à ce dilemme, est celle de la Grâce divine en Jésus-Christ: ce qui est exigé de nous mais que nous ne pouvons ni réaliser ni même atteindre, lui, le Fils de Dieu, l’a atteint et réalisé pleinement pour nous, sur terre, par sa vie d’obéissance parfaite. Cette obéissance l’a mené jusqu’à payer parfaitement pour nous, par le don de sa vie sur la croix de Golgotha, le prix de nos désobéissances, de nos iniquités et trahisons, puis à  revenir à la vie pour nous entraîner avec lui dans une vie nouvelle.  Alors sommes-nous désormais parfaits, exempts de fautes ou de ratages ?  Certes non, car le péché est toujours accroché à notre peau, mais Dieu regarde désormais ceux qui fixent leur regard sur Jésus-Christ au-travers du prisme parfait de cette œuvre de salut qu’il a lui-même ordonnée et guidée. Et par son Esprit il guide aussi pas à pas chacun de ses enfants sur le chemin de la sanctification, c’est-à-dire de l’obéissance qu’il requiert d’eux. L’apôtre Paul exprime cette Grâce de manière frappante dans sa lettre aux chrétiens d’Éphèse (2:8-10) : C’est par la grâce en effet que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi.  Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.  Ce n’est pas par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.  Car nous sommes son ouvrage, nous avons été créés en Christ-Jésus pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.

Eric Kayayan
MON DERNIER ARTICLE
LE DÉCALOGUE 2
LE DÉCALOGUE 1
QUE TON RÈGNE VIENNE
BATIR UN MONDE NOUVEAU
SAUVÉS PAR GRÂCE
Transhumanisme 1
LA CRISE IDENTITAIRE
AVEC OU SANS CHUTE?
LA FORCE DU MENSONGE
PRÉVENIR POUR SAUVER
TENDRE L’AUTRE JOUE
CRISE DE LA MORALITÉ
JÉSUS ET L’HISTOIRE
QUE TON REGNE VIENNE
ISRAEL ET LES NATIONS
DESTIN OU PROVIDENCE
UN MONDE EN DÉRIVE
AVEC OU SANS CHUTE?
L’HOMME NOUVEAU
JUGER OU NE PAS JUGER?
PRÊCHER L’ÉVANGILE
LE RETOUR DU CHRIST
LA FORCE DU MENSONGE
QUI FAUT-IL BLAMER?
LA FOI DE L’ATHÉE
Précédent
Suivant
  • Foi & Vie Réformées QUI SOMMES-NOUS
    Foi et Vie Réformées est une association Loi 1901, dont l’objet est le suivant: la promotion et la diffusion, en priorité en France et dans le monde francophone, de la foi...
    lire la suite
  • SUIVRE FOI & VIE RÉFORMÉES
    Recevoir par e-mail les dernières publications de Foi et Vie Réformées :

Nous utilisons des cookies sur notre site

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'installation des cookies destinées à la diffusion de podcasts, vidéos et autres messages pertinents au regard de vos centres d'intérêts.