UNE PROMESSE PAS COMME LES AUTRES

« Les promesses électorales n’engagent que ceux qui les croient, ou qui les reçoivent » : on connaît bien cette petite phrase attribuée à tel ou tel homme politique français.  C’est l’antienne des cyniques, des petits malins qui ont tout compris, des manipulateurs en tout genre qui se gaussent du bon peuple crédule.  Elle sert à justifier les propos de bonimenteurs des uns et des autres, leurs discours changeants et contradictoires, leurs constants retournements de veste. Mais si nous nous arrêtions à ces constatations désabusées que chacun a pu faire, qu’aurions-nous fait d’autre que de scier la branche électorale sur laquelle nous sommes assis en tant que nation ?  A quoi bon alors perpétuer un système politique auquel nous ne croyons pas, ou plus ?

Ne faut-il pas plutôt lire dans le dépit grinçant dont nous faisons preuve de manière répétée, une soif inassouvie de vérité, de confiance et d’espérance ?  Comme un vague et bel idéal ancré au plus profond de nous-même, mais qui ne trouve jamais d’incarnation concrète ?  Il y a vingt-cinq siècles, un prophète de l’Ancien Testament appelait un peuple pauvre et désabusé à aller se ressourcer là où il n’y pensait plus.  Au chapitre 55 du livre d’Esaïe, on lit cet appel étonnant, qui ne fait pas partie d’un programme électoral quelconque mais est lancé au nom de l’Éternel : O vous tous qui avez soif, venez vers les eaux, même celui qui n’a pas d’argent ! Venez, achetez et mangez, venez achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer ! Pourquoi pesez-vous de l’argent pour ce qui n’est pas du pain ?  Pourquoi peinez-vous pour ce qui ne rassasie pas ?  Ecoutez-moi donc et mangez ce qui est bon, et vous vous délecterez de mets succulents.  Tendez l’oreille et venez à moi, écoutez et votre âme vivra.  Je conclurai avec vous une alliance éternelle, celle de la bienveillance fidèle envers David.  David, dans le contexte du livre d’Ésaïe, c’est le modèle du messie, de l’envoyé de Dieu.  Il sert de signe pour une promesse à la portée non pas passagère, mais durable, éternelle.  Cette promesse, c’est justement l’incarnation concrète tant attendue, l’espérance maintenue vivace malgré toutes les désillusions.  C’est dans le Messie de Dieu venu s’incarner quelques siècles plus tard que cette espérance trouvera sa réalisation.

A son amie Marthe se lamentant au sujet de la mort de son frère Lazare, Jésus-Christ déclare : Moi, je suis la résurrection et la vie.  Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais.  Crois-tu cela ? Et Marthe lui répond : Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde. Comment aurait-elle pu répondre à Jésus de cette manière si elle n’avait pas été animée d’un autre esprit que celui d’un monde trompeur et décevant ?

Eric Kayayan
MON DERNIER ARTICLE
AUJOURD’HUI LE SALUT
DIEU OU LE NÉANT?
VÉRITÉ OU INFOX?
L’ATHÉISME PRATIQUE
SOUMISSION ET LIBERTÉ
UN NOUVEL AN DE GRÂCE
L’ESPRIT DE NOËL
LE DÉCALOGUE 2
LE DÉCALOGUE 1
QUE TON RÈGNE VIENNE
BATIR UN MONDE NOUVEAU
SAUVÉS PAR GRÂCE
Transhumanisme 1
LA CRISE IDENTITAIRE
AVEC OU SANS CHUTE?
LA FORCE DU MENSONGE
PRÉVENIR POUR SAUVER
TENDRE L’AUTRE JOUE
CRISE DE LA MORALITÉ
JÉSUS ET L’HISTOIRE
QUE TON REGNE VIENNE
ISRAEL ET LES NATIONS
DESTIN OU PROVIDENCE
UN MONDE EN DÉRIVE
AVEC OU SANS CHUTE?
L’HOMME NOUVEAU
JUGER OU NE PAS JUGER?
LE RETOUR DU CHRIST
LA FORCE DU MENSONGE
QUI FAUT-IL BLAMER?
LA FOI DE L’ATHÉE
Précédent
  • Foi & Vie Réformées QUI SOMMES-NOUS
    Foi et Vie Réformées est une association Loi 1901, dont l’objet est le suivant: la promotion et la diffusion, en priorité en France et dans le monde francophone, de la foi...
    lire la suite
  • SUIVRE FOI & VIE RÉFORMÉES
    Recevoir par e-mail les dernières publications de Foi et Vie Réformées :

Nous utilisons des cookies sur notre site

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'installation des cookies destinées à la diffusion de podcasts, vidéos et autres messages pertinents au regard de vos centres d'intérêts.