L’OFFICE ET LES DEVOIRS D’UN PASTEUR DE L’ÉGLISE

Comment définir ce qu’est le pasteur d’une église, sa vocation, sa tâche, ses responsabilités?

Dans le cas des églises réformées qui acceptent encore (!) l’autorité de la Bible comme norme s’appliquant à leur vie de communauté et tous leurs actes, les pasteurs des églises sont des personnes qui, à proprement parler, ne sont pas des “professionnels”, au sens courant du terme.  Non pas parce qu’ils ne devraient pas faire des études sérieuses (bien au contraire!) ou qu’ils devraient être traités par leurs ouailles comme des employés taillables et corvéables à merci;  mais dans le sens où leur vocation relève d’un service, d’un “ministère” bien particulier qui relève d’un autre ordre que celui, par exemple, des médecins, avocats, plombiers-chauffagistes ou agriculteurs, pour ne citer que ces catégories socio-professionnelles.  Ils sont à la fois au service de Celui qui les envoie et leur adresse une vocation intérieure, et de la communauté locale de croyants qui les appelle pour leur dispenser l’enseignement et les biens spirituels attachés à l’Évangile du Christ.  Cette vocation doit d’abord être dûment testée et reconnue par les fruits de vie, de conduite et d’aptitude à l’enseignement requis pour l’office auquel ils aspirent.  Les églises qui vivent en communion confessionnelle et fraternelle les unes avec les autres ont la charge de  vérifier, de manière légitime et ordonnée, l’authenticité de la vocation intérieure et extérieure de chaque candidat au ministère pastoral.

De plus, comme c’était le cas avec les Lévites dans l’Ancien Testament, les pasteurs ne gagnent pas leur vie en offrant et facturant des prestations particulières, comme le fait à juste titre tout professionnel, mais selon la directive biblique donnée par l’apôtre Paul dans sa lettre aux églises de Galatie (6:6): Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse participer à tous ses biens celui qui l’enseigne.  C’est par les dons des fidèles que les pasteurs et leur famille doivent être entretenus (en tout cas devraient, car il leur est souvent nécessaire d’avoir à côté de leur ministère une activité rémunérée pour pallier aux insuffisances des dons de fidèles, lesquels sont soit trop peu nombreux pour subvenir à leurs besoins, soit bien peu “fidèles” dans leurs propres devoirs vis-à-vis de leur pasteur).

Quoi de mieux pour mieux comprendre en quoi consiste l’office d’un pasteur, que de citer in extenso un formulaire réformé d’ordination de pasteur (ou d’installation s’il a déjà été ordonné au ministère pastoral et entre au service d’une nouvelle assemblée qui l’a appelé)?

Le formulaire suivant est en usage dans de nombreuses églises de tradition réformée dans le monde.  Comme c’est le cas pour les formulaires d’ordination au ministère d’ancien, ou de diacre, on constatera qu’il s’appuie dans toutes ses parties sur la Bible, en particulier les deux lettres de Paul à Timothée et la première lettre de Pierre dans le Nouveau Testament:

Formulaire pour l’ordination (ou installation) des ministres de la Parole.

Le consistoire a publié maintenant deux fois le nom de notre frère _____, pour savoir si quelqu’un avait des objections contre son ordination au ministère de la Parole (ou: installation comme ministre dans cette église).

Puisque personne n’a présenté d’objection légitime contre sa doctrine et sa vie, nous allons maintenant procéder au nom du Seigneur à son ordination (ou: installation).

Écoutons d’abord ce que la Sainte Écriture Sainte enseigne au sujet de la charge des ministres de la Parole.

Institution par Christ

Christ exalté assemble son église par sa Parole et Son Esprit et dans sa grâce Il utilise le ministère des hommes. C’est ce qu’indique L’apôtre Paul l’indique lorsqu’il dit: « C’est lui qui a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints.  Cela en vue de l’oeuvre du service et de l’édification du corps de Christ » (Éphésiens 4:11-12).

En tant que Souverain Pasteur, qui prend soin sans cesse son troupeau, il nomme des bergers pour prendre soin du troupeau en son nom. Ils doivent s’occuper des brebis de Christ au moyen de la proclamation de la Parole, par l’administration des sacrements et par les prières et la surveillance pastorale. De cette manière le troupeau est entretenu et mené dans les droits sentiers.

Dans l’église primitive, cette tâche était assumée par les apôtres (Actes 6:4) . Sous la direction de l’Esprit Saint ils ont à leur tour nommé des anciens dans chaque église. Selon 1 Timothée 5:17, il y avait des anciens pour gouverner l’assemblée. Certains d’entre eux étaient aussi appelés à la tâche de la prédication et de l’enseignement. On appelle maintenant ces derniers les ministres de la Parole. Ils ont reçu le ministère de réconciliation dont parle Paul: « Tout cela est de Dieu, qui par Christ nous a réconciliés à lui-même et nous a donné le ministère de la réconciliation ; car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant pas aux hommes leurs offenses et il a mis en nous le message de réconciliation. Nous sommes donc ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! » (2 Corinthiens 5:18-20).

Les devoirs du ministre

La tâche du ministre de la Parole peut être décrite comme suit :

Premièrement, il doit déclarer le conseil entier de Dieu à son assemblée (Actes 20:27), en proclamant la Parole selon l’exhortation de l’apôtre Paul: « Je t’adjure devant Dieu et devant le Christ-Jésus, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son avènement et de son royaume, prêche la Parole, insiste en toute occasion favorable ou non, reprends, exhorte, avec toute patience et en instruisant » (2 Timothée 4:1-2).

D’après l’exemple de l’apôtre, il doit remplir ce devoir en public et de maison en maison (Actes 20:20). Il doit dénoncer toutes les erreurs et les hérésies, comme étant les œuvres des ténèbres, et exhorter les membres à marcher comme des enfants de lumière. Il doit enseigner la Parole de Dieu aux jeunes de l’église et à ceux que Dieu appelle, car les Saintes Écritures sont capables de les instruire pour le salut par la foi en Jésus Christ (2 Timothée 3:15). Son devoir consiste également à visiter les membres de l’assemblée et à réconforter les malades et les affligés.

En consolant et en reprenant ainsi, il doit appeler l’assemblée tout entière à la rédemption qui est en Christ-Jésus.

Deuxièmement, il est appelé à administrer les sacrements, parce que Christ a conjoint cette administration à la prédication de l’Évangile. C’est donc le devoir du ministre de la Parole d’administrer le saint baptême selon le commandement de Christ: « Allez, faites de toutes les nations des disciples, en les baptisant au nom du Père et du Fils et de l’Esprit Saint » (Matthieu 28:19). Il doit aussi administrer la Cène instituée par Christ, lorsqu’il a dit: « Faites ceci en mémoire de moi » (1 Corinthiens 11:24).

Troisièmement, son devoir comme pasteur et enseignant de l’assemblée est d’invoquer le Nom du Seigneur au cours du culte public en faisant « des requêtes, prières, intercessions, actions de grâces, pour tous les hommes » (1 Timothée 2:1-2).

Quatrièmement, il est du devoir du ministre de la Parole, avec les anciens en tant qu’intendants de la maison de Dieu, de veiller à ce que dans l’assemblée toutes choses soient faites dans la paix et dans le bon ordre (1 Corinthiens 14:33). Ensemble ils doivent superviser la doctrine et la vie du troupeau: « Faites paître le troupeau de Dieu qui est avec vous, non par contrainte, mais volontairement selon Dieu ; ni pour un gain sordide, mais de bon cœur; non en tyrannisant ceux qui vous sont confiés, mais en devenant les modèles du troupeau » (1 Pierre 5:2-3). Ce faisant ils doivent fermer et ouvrir le royaume de Dieu par la discipline chrétienne, selon la charge qui leur a été donnée par Christ.

En tout cela nous voyons quel travail glorieux les ministres de la Parole doivent exécuter. Lorsque le Souverain Pasteur sera manifesté, en tant que serviteurs fidèles ils obtiendront la couronne incorruptible de gloire (1 Pierre 5:4).

Ordination (ou: installation)

Frère bien-aimé _____, vous êtes maintenant sur le point d’entrer dans votre charge. Nous vous demandons de répondre aux questions suivantes devant Dieu et son église sainte.

 Premièrement. Êtes-vous persuadé dans votre cœur que Dieu lui-même, à travers son Eglise, vous a appelé à ce saint ministère?

 Deuxièmement : Croyez-vous que l’Ancien et le Nouveau Testament sont la seule parole de Dieu et la doctrine complète du salut ? Rejetez-vous toutes les doctrines qui sont en conflit avec elle?

 Troisièmement : Promettez-vous de remplir fidèlement les devoirs de votre charge et d’honorer la doctrine de Dieu par une vie pieuse ? Promettez-vous aussi de vous soumettre à la discipline de l’église dans le cas où vous deviendriez coupable en matière de doctrine ou de vie ?

Quelle est votre réponse ?

Réponse :

Imposition des mains (s’il entre dans le ministère

Que Dieu, notre Père céleste, qui vous a appelés à cette sainte charge, vous illumine avec son Esprit et vous gouverne de telle manière dans votre ministère que vous puissiez le remplir docilement et qu’il porte ainsi des fruits pour l’honneur de son nom et pour l’expansion du Royaume de son Fils Jésus-Christ. Amen.

La charge du ministre

Frère bien-aimé en Christ, Dieu notre Père s’est acquis l’église pour lui-même avec le sang de son propre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ. L’Esprit Saint a fait de vous le pasteur et l’enseignant de cette assemblée.

Aimez Christ, nourrissez ses agneaux et soignez ses brebis (Jean 21 :15-16), « non sous la contrainte, mais volontairement selon Dieu, non pour un gain sordide, mais de bon cœur. » (1 Pierre 5:2). Gardez-vous: « soyez un modèle pour les fidèles, en paroles, en conduite, en amour, en foi, en pureté » (1 Timothée 4:12). Prêchez la pure doctrine, afin que par votre prédication et votre enseignement l’assemblée puisse être gardée dans l’obéissance à la Parole de Dieu. « Souffrez comme un bon soldat du Christ Jésus » (2 Timothée 2:3).

« Ne négligez pas le don que vous avez reçu », par lequel le Seigneur vous a doté  pour ce ministère (1 Timothée 4:14).  Consacrez-vous à vos devoirs avec toute votre force et avec persévérance, « car en agissant ainsi, vous sauverez tant vous-même que vos auditeurs » (1 Timothée 4:16).

La charge de l’assemblée

Frères et sœurs bien-aimés, le Seigneur vous a accordé ce serviteur. Recevez-le avec beaucoup de joie. « Qu’ils sont beaux sur les montagnes les pieds du messager de bonnes nouvelles ! » (Ésaïe 52:7). Rendez grâce à Dieu « de ce qu’en recevant la parole de Dieu que nous vous avons fait entendre, vous l’avez accueillie, non comme la parole des hommes, mais comme ce qu’elle est vraiment : la parole de Dieu qui agit en vous qui croyez » (1 Thessaloniciens 2:13).

« Obéissez à vos conducteurs et soyez leur soumis. Car ils veillent au bien de vos âmes, dont ils devront rendre compte. Faites en sorte qu’ils puissent le faire avec joie et non en gémissant, ce qui ne serait pas à votre avantage » (Hébreux 13:17).

Si vous recevez ainsi ce serviteur du Seigneur, la paix de Dieu reposera sur vous et vous hériterez la vie éternelle par Christ (Matthieu 10:12-13).

Comme nous ne sommes pas capables d’accomplir tout cela par nous-mêmes, nous invoquerons le Dieu tout-puissant.

Prière

Père miséricordieux, il te plaît de réunir à toi-même une église de la race humaine entière, choisie pour la vie éternelle. Nous te remercions de ce que tu veux rassembler cette église par le ministère d’hommes, et que tu donnes ce ministre de la Parole à cette assemblée. Nous t’en prions, veuille par ton Esprit l’équiper pour le ministère auquel tu l’as appelé. Éclaire son esprit pour qu’il comprenne les Saintes Écritures, et ouvre sa bouche afin qu’il puisse proclamer les mystères de l’Évangile avec audace. Accorde-lui la sagesse et la fidélité pour guider le troupeau dans le droit chemin et le garder dans la paix chrétienne, et que par son ministère et sous sa bonne conduite ton église soit préservée et augmentée.

Encourage-le et réconforte-le par ton Esprit, pour qu’il puisse rester dévoué au milieu des troubles et des tentations durant son ministère, et finalement, avec tous tes serviteurs fidèles, entrer dans la joie de son Seigneur.

Veuille accorder que ceux qui sont confiés à son soin pastoral puissent reconnaître ce serviteur comme étant envoyé par toi-même. Fais qu’ils reçoivent l’instruction et l’admonition de Christ que ce berger leur apportera et qu’ils se soumettent joyeusement à sa présidence. Veuille accorder que par son ministère tous puissent croient en Christ et ainsi hériter la vie éternelle.
Écoute-nous, O Père, par Jésus-Christ ton Fils, qui avec toi et l’Esprit Saint, un seul Dieu, vit et règne à jamais. Amen.

 

Eric Kayayan
MON DERNIER ARTICLE
LE DÉCALOGUE 2
LE DÉCALOGUE 1
QUE TON RÈGNE VIENNE
BATIR UN MONDE NOUVEAU
SAUVÉS PAR GRÂCE
Transhumanisme 1
LA CRISE IDENTITAIRE
AVEC OU SANS CHUTE?
LA FORCE DU MENSONGE
PRÉVENIR POUR SAUVER
TENDRE L’AUTRE JOUE
CRISE DE LA MORALITÉ
JÉSUS ET L’HISTOIRE
QUE TON REGNE VIENNE
ISRAEL ET LES NATIONS
DESTIN OU PROVIDENCE
UN MONDE EN DÉRIVE
AVEC OU SANS CHUTE?
L’HOMME NOUVEAU
JUGER OU NE PAS JUGER?
PRÊCHER L’ÉVANGILE
LE RETOUR DU CHRIST
LA FORCE DU MENSONGE
QUI FAUT-IL BLAMER?
LA FOI DE L’ATHÉE
Précédent
Suivant
  • Foi & Vie Réformées QUI SOMMES-NOUS
    Foi et Vie Réformées est une association Loi 1901, dont l’objet est le suivant: la promotion et la diffusion, en priorité en France et dans le monde francophone, de la foi...
    lire la suite
  • SUIVRE FOI & VIE RÉFORMÉES
    Recevoir par e-mail les dernières publications de Foi et Vie Réformées :

Nous utilisons des cookies sur notre site

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'installation des cookies destinées à la diffusion de podcasts, vidéos et autres messages pertinents au regard de vos centres d'intérêts.