LA FOI DE L’ATHÉE

WP_20141122_17_11_28_ProL’athéisme, c’est quoi au juste?  Comment s’exprime la foi de l’athée?  Soutient-il que l’on ne peut pas croire en Dieu, ou en un dieu?  Ou bien affirme-t-il que Dieu n’existe pas?  Car ces deux positions sont après tout différentes.  L’une (qu’on appelle généralement l’agnosticisme) parle de l’absence de foi de l’agnostique: au fond il nous dit qu’il n’a pas développé, ou ne veut pas développer, une confiance croyante en un être suprême, éternel, parfait, bon, juste et tout puissant, qui, de plus, se serait révélé aux hommes au cours de leur histoire.   Mais il ne soutient pas nécessairement qu’il détient la preuve qu’un tel être n’existe pas.  L’autre, en revanche, soutient justement cela, et pense pouvoir fournir la preuve de la non-existence de Dieu.  Quoiqu’il en soit, quelle vision du monde l’athéisme, de quelque bord qu’il soit, nous offre-t-il? Quelle est notre destinée finale, si nous n’avons pas été créés à l’image de ce Dieu suprême, éternel, parfait, bon, juste et tout puissant?  Que pouvons-nous espérer si nous ne pouvons croire en son oeuvre de salut et de renouvellement pour nous?  Car si c’est notre point de vue, soyons conséquents par rapport à lui: notre destination finale, c’est tout simplement de devenir de l’engrais pour les plantes et les fleurs du cimetière où notre corps va se décomposer après notre mort.  Notre vie sur terre n’a pas vraiment d’autre finalité.   Au mieux, on peut essayer de favoriser la sélection naturelle pour améliorer l’espèce humaine afin qu’elle produise un engrais de plus haute qualité qui fera pousser des fleurs et des plantes plus jolies ou plus résistantes, qui ne seront bien sûr ni contemplées ni absorbées par ceux qui, dans leur pourriture, leur serviront de nourriture… Voilà en gros la vision de l’existence sur laquelle débouche l’athéisme lorsqu’il prend au sérieux sa propre position.  Peut-être ne serez-vous pas d’accord avec moi.  Peut-être direz-vous que j’exagère en présentant une vision si pessimiste de la vie et de la mort, comme si c’était vraiment celle des athées.  Alors, posons-nous la question de savoir sur quelle base morale, sur quelle norme éthique la vie sur terre est possible lorsque l’on ne reconnaît comme réalité ultime que l’homme, ses pensées et ses désirs, sans norme supérieure donnée par le Créateur?  Un athée anglo-saxon notoire déclarait récemment que le viol était permissible en tant qu’il pouvait favoriser et améliorer la sélection naturelle.  Mais l’améliorer dans quel but exactement?  Pour obtenir quel type d’individu?  Des Hitler, des Staline ou des Pol Pot à répétition?  Si les normes de la moralité sont décidées par tous les docteurs Folamour de la planète, tous les apprentis-sorciers prêts à jouer au jeu de la vie humaine pour essayer de nouvelles combinatoires et faire de nouvelles expériences, alors on peut s’attendre à une catastrophe humaine sans précédent.  D’ailleurs, lorsque l’on regarde ce qui se passe à bien des niveaux sur la planète, n’est-ce pas déjà ce à quoi nous avons affaire?  Or, si nous ouvrons la Bible au psaume 14, voici ce que nous lisons, et qui nous réveillera de notre apathie: L’insensé dit en son coeur: il n’y a point de Dieu!  Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions horribles; il n’en est aucun qui fasse le bien.  L’Eternel, du haut des cieux, se penche sur les êtres humains, pour voir s’il y a quelqu’un qui ait du bon sens, qui cherche Dieu.  Tous se sont égarés, ensemble ils sont pervertis; il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul.  Quel acte d’accusation universel!  Il atteint aussi bien ceux qui nient Dieu, que ceux qui se moquent de lui en reconnaissant peut-être son existence, mais en rejetant tout bonnement ses lois, comme s’il ne pouvait de toutes manières les atteindre et les juger.  Alors, pour conclure prêtons attention à ces paroles du même psaume qui remettent les choses en place: Tous ces gens qui font le mal, n’ont-ils rien compris?  Car ils dévorent mon peuple, c’est le pain qu’ils mangent!  Jamais ils n’invoquent l’Eternel!  Ils sont saisis d’épouvante, car Dieu est avec les justes.  Pensez-vous pouvoir ruiner l’espoir des petits?  L’Eternel est leur refuge. 

Eric Kayayan
MON DERNIER ARTICLE
QUE TON RÈGNE VIENNE
BATIR UN MONDE NOUVEAU
SAUVÉS PAR GRÂCE
Transhumanisme 1
LA CRISE IDENTITAIRE
AVEC OU SANS CHUTE?
LA FORCE DU MENSONGE
PRÉVENIR POUR SAUVER
TENDRE L’AUTRE JOUE
CRISE DE LA MORALITÉ
JÉSUS ET L’HISTOIRE
QUE TON REGNE VIENNE
ISRAEL ET LES NATIONS
DESTIN OU PROVIDENCE
UN MONDE EN DÉRIVE
AVEC OU SANS CHUTE?
L’HOMME NOUVEAU
JUGER OU NE PAS JUGER?
PRÊCHER L’ÉVANGILE
LE RETOUR DU CHRIST
LA FORCE DU MENSONGE
QUI FAUT-IL BLAMER?
LA FOI DE L’ATHÉE
Précédent
Suivant
  • Foi & Vie Réformées QUI SOMMES-NOUS
    Foi et Vie Réformées est une association Loi 1901, dont l’objet est le suivant: la promotion et la diffusion, en priorité en France et dans le monde francophone, de la foi...
    lire la suite
  • SUIVRE FOI & VIE RÉFORMÉES
    Recevoir par e-mail les dernières publications de Foi et Vie Réformées :

Nous utilisons des cookies sur notre site

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'installation des cookies destinées à la diffusion de podcasts, vidéos et autres messages pertinents au regard de vos centres d'intérêts.